Cape Town, au bout d’un continent

[11.10.2018 – 22.10.2018]

Après un vol très agréable, nous arrivons dans un nouveau pays, l’Afrique du Sud. Et plus particulièrement, dans une ville mythique: Cape Town. Au même titre que New York, Sydney ou Kathmandu, rien que le nom de cette ville nous fait déjà voyager. En arrivant, on est surpris par la fraîcheur de l’air, une vingtaine de degrés. Le soir on aura même froid!

Nous ferons ici encore un walking tour, pour avoir une première approche de la ville et en apprendre un peu plus sur son histoire. Lorsque l’on pense Afrique du Sud, on ne peut pas s’empêcher de penser apartheid. Une époque pas si lointaine, puisque cela a officiellement pris fin en 1991. Pour ceux que cela intéresse, on recommande chaudement le livre de Trevor Noah, Born a crime. Vous ne connaissez pas ce Trevor? Il s’agit d’un journaliste qui anime un show aux Etats-Unis et qui me fait mourir de rire. Il a beaucoup d’humour, même lorsque les nouvelles ne sont pas très drôles (il anime un show d’actualité sous le mandat de Trump …. de l’humour, il en faut!). En bref, ce livre c’est son autobiographie. Il raconte sa vie en Afrique du Sud sous l’apartheid, alors que lui-même est moitié Sud-Africain et moitié Suisse allemand. Métissage complètement interdit par la loi pendant l’apartheid. Ce livre, on l’a trouvé dans la petite bibliothèque du camion lorsqu’on a fait le tour du lac Victoria. Et on l’a dévoré chacun notre tour! Ce n’est pas un livre d’histoire, mais une bonne introduction à ce que fût la vie (du moins une vie) en Afrique du Sud au temps de l’apartheid.

A quelques minutes en ferry depuis le Waterfront, nous arrivons sur l’ile de Robben Island. C’est là que furent envoyés les prisonniers politiques, dont Nelson Mandela qui y est resté de 1964 à 1982. C’est un ancien prisonnier qui nous fera faire le tour de la prison, ce qui a rendu la visite captivante.

Même si l’apartheid appartient aujourd’hui au passé, les traces de cette époque se retrouvent partout dans la région de Cape Town où les inégalités sociales sont frappantes. A côté de chaque ville, on retrouve un township, ces bidonvilles dans lesquels les non blancs (d’après la définition officielle de l’époque) ont été placés de force durant l’apartheid. Aujourd’hui encore ces townships existent et sont habités par les populations les plus pauvres du pays. Si le chemin pour la liberté fût long*, le chemin pour l’égalité sociale pour tous les sud africains semble lui aussi encore très long.

img_8040

Mais Cape Town aujourd’hui est une ville qui nous semble très dynamique et qui attire des personnes de toutes part, d’où un melting pot assez intéressant. On a beaucoup aimé le peu de temps que l’on y a passé. La ville en elle-même est très belle, avec le front de mer d’un côté et la magnifique Table Mountain de l’autre. Pour y grimper, on a pris le chemin le plus « difficile ». Au final, rien de bien compliqué, mais il faut juste un peu grimpouiller à deux ou trois endroits. Une montée magnifique, avec des vues à couper le souffle. On se sent presque seuls sur le chemin, puis une fois en haut on retrouve la foule montée avec le téléphérique. Autre ambiance!!

Pas loin de Cape Town, nous allons à Stellenbosch, haut lieu viticole d’Afrique du Sud. Nous posons nos valises dans le sympathique Domaine Coutelier pour quelques nuits. L’endroit est idyllique et nous pouvons profiter de superbes couchers de soleil depuis notre terrasse, tout en dégustant les bons vins de la région. Oui, car les vins ici, on les trouve vraiment bons! Sans vous donner tous les noms de toutes les caves visitées (on ne vient pas tous les jours en Afrique du Sud hein!!), voici nos caves préférées:

  • Thelema: tous leurs vins sont excellents, mais gros coup de coeur pour leurs cabernets sauvignons et leur merlot
  • Longridge: tous leurs vins dégustés étaient excellents, ils sonts bios, mais là encore on a trouvé le merlot et le cabernet sauvignon supérieurs aux blancs
  • Waterkloof: beaucoup de vins bios, très bon assemblage de rouge et excellent merlot. On a beaucoup aimé leur mourvèdre aussi, original.
  • Domaine Coutelier: non seulement leur domaine est magnifique, mais on a beaucoup aimé leur vin. Le chardonnay était excellent, de même que le merlot.

Si on avait pu ramener quelques caisses, on ne se serait pas privés. Ici le rapport qualité prix est très bon. D’autres caves nous ont moins plu, mais globalement on repart avec une très bonne opinion des vins sud africains. On n’hésitera plus à en goûter!!

img_8132

En route, nous avons rencontré plusieurs personnes qui nous ont conseillé d’aller voir les baleines dans la région de Hermanus. On ne sait pas trop à quoi s’attendre, on n’a pas envie de refaire une sortie bateau, on a déjà eu ce petit plaisir au Canada. Nous y allons quand même et avons choisi de loger dans un endroit appelé Gaansbai. Et là, quel spectacle!!! Des dizaines de balaines, juste dans la baie, qui passent du bon temps avec leurs petits baleinaux. Et là, pendant qu’on mange notre pic nic en haut des falaises, on entend le chant des baleines… Puis on voit les baleines se tourner sur le dos et montrer leurs nageoires (immeeeeeeenses). Puis qu’est ce qu’on voit? Une baleine qui saute, encore et encore. Puis une autre, et une autre… Sans exagérer, je crois qu’en l’espace des quelques heures d’observation que nous ferons, nous verrons plus de 50 sauts de baleines. Et à un moment, 2 baleines qui ont sauté en même temps. Si on avait eu le temps, on serait bien resté des jours à ne rien faire à part aller au bord de l’eau et regarder ces animaux incroyables.

Mais nous ne sommes dans la régions qu’une dizaine de jours et nous ne pouvons pas partir sans avoir vu le Cap de Bon Espérance. La péninsule du Cap fait partie du Parc National de Table Mountain et il est possible de passer une nuit en cabane. Très peu de toursites le font, car ce n’est pas très connu. Et surtout, il faut appeler sur place pour réserver la nuit en cabane et pour le paiement c’est encore une autre histoire. En bref, nous devons remercier les gens du parc qui ont été super sympas avec nous et qui nous ont permis de faire cette randonnée sur 2 jours. Environ 40km, un peu de dénivelé et des paysages tous plus fantastiques les uns que les autres. C’est tout simplement super! En plus, en faisant cette randonnée, on se sent seuls au monde, on ne croise personne. Alors qu’à quelques kilomètres de là, les touristes viennent par bus entiers pour aller admirer les caps, faire des photos et repartir.

On a l’impression de mériter un peu plus notre vue sur Cape Point, après avoir randonné 20km! Mais ça en valait la peine, encore une fois, la vue est juste parfaite. La mer, puissante, les falaises escarpées, le sable blanc… Tout y est.

Le soir, à la cabane, nous avons plusieurs bonnes surprises. La première, c’est que nous sommes seuls, alors que les deux dortoirs peuvent accueillir 12 personnes. La seconde, c’est qu’il y a une douche!! Le luxe!! Et chaude en plus!! La cabane est vraiment toute équipée, avec la cuisine, les ustensiles, les tables, chaises, etc. Et enfin, la vue depuis la terrasse… On entre directement dans le top du classement des plus beaux couchers de soleil de ce tour du monde.

img_8543

dsc_0444

Il n’y a pas de meilleur moyen de terminer ce voyage en Afrique du Sud, qui fût décidément bien au-delà de nos espérances.

Marielle & Jérôme

* A long walk to freedom, Nelson Mandela

Une réflexion sur “Cape Town, au bout d’un continent

  1. Ce petit coin d’Afrique nous fait bien envie. Ça a l’air splendide. Et les étapes précédentes en Afrique également. De notre côté on ne profitera que de 2 semaines en Afrique du Sud plutôt vers Kruger. Et vous ? C’est quoi la suite ? Vous rentrez un jour ?!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s