En camion autour du Lac Victoria

[20.09.2018 – 10.10.2018]

Il y a quelques temps, nous avons pris la décision de partir pour 19 jours à bord d’un de ces « Overland Truck », ces camions aménagés qui vous emmènent faire des grandes traversées partout dans le monde. C’est une formule surtout connue chez les anglo-saxons, particulièrement pour les traversées de l’Afrique sur plusieurs mois. Alors, n’ayant jamais fait de tour organisé comme ça, on ne se sentait pas de se lancer dans une grande aventure… Mais pour quelques semaines, pourquoi pas? Quelques semaines sans organisation, à suivre le rythme et à se laisser porter sans être encombré par nos immenses sacs à dos, ne pas gérer les galères administratives… On a discuté, on a hésité et finalement on s’est lancés. Nous partons faire une boucle autour du Lac Vicoria, en partant de Nairobi au Kenya. Après 14 mois de voyage autour du monde, on s’est dit que ce serait l’occasion de se reposer un peu avant de repartir de plus belle!!

Nous rencontrons notre sympathique équipe: une quinzaine d’anglo-saxons, un chef d’équipe toujours de bonne humeur et un chauffeur blagueur pour s’occuper de notre camion Simba. Nous commençons notre aventure par une vue époustoufflance sur la Vallée du Rift.

img_7628

Pendant le séjour, nous dormirons principalement sous tente et les campings seront tous plus chouettes les uns que les autres. Le premier soir on est gâtés, on dort près d’un lac d’où sortira un hippopotame à la tombée de la nuit. Heureusement, une barrière nous protège des visites nocturnes de ces animaux massifs… Une morsure d’un hippo, ça ne doit pas faire du bien! D’ailleurs, au bord de ce même lac, un touriste est mort quelques semaines plus tôt en voulant faire une jolie photo, mais d’un peu trop près au goût de l’animal…

img_7634

Nous ferons un safari à pied dans la région, une petite balade autour d’un cratère et allons ensuite dans le parc Nakuru. Le parc en lui même n’est pas hallucinant de beauté, car la ville l’entoure de toutes part… Mais nous avons de la chance, notre guide Lonik (que l’on retrouvera plus tard) nous montrera un rhinoceros noir et un rhinoceros blanc. On n’en avait pas vu un seul jusque là!! Et Jérôme nous offre la plus belle photo de giraffe.

Nous quittons le Kenya pour aller en Ouganda, à Jinja. En route, les paysages défilent et nous voyons la différence entre les deux pays dès la frontière. L’Ouganda nous plait déjà!! Nous aurons même droit à une scène un peu génante. Des dizaines de motos défilent en faisant un bruit monstre, claxon, cris, on a l’impression qu’il s’agit d’une manifestation ou d’un évènement politique. D’autant plus qu’on voit l’affiche d’un homme portée par une des motos. Du coup, comme nous écoutons de la musique dans le camion, nous saluons tout le monde au passage avec des « wouhouuu » et des « hellooooo ». En fait, les motos laissent place à une foule qui marche d’un bon pas en transportant… un cercueil blanc! Oui oui, la « manifestation » est en fait un enterrement. On a baissé le volume de la musique et on s’est tous assis en attandant d’arriver au camping, bien sagement.

Les fans de sports nautiques sont gâtés, Jinja se trouve au bord du Nil, qui offre plein d’options, comme du rafting ou du kayak. Nous, on se contentera de se détendre en profitant de la vue sur le fleuve en bouquinant.

6e48a5fe-caba-4c05-842c-847a0c047666

Nous faisons une visite de la communauté un matin, où nous sommes accueillis notamment par l’association Soft Power Education. Après une visite au village, ils nous parlent un peu plus des différents programmes d’éducation qu’ils mènent, notamment un cours de couture pour les femmes ou encore une école qui accueille des centaines d’enfants. Cette super matinée se conclut par un repas bien local, cuisiné par la famille de notre guide. Un délice!!! Surtout le chou et la sauce aux cacahuètes. On ne mange pas aussi bien au camion… Pourquoi? Parce que c’est à nous de faire les courses et de cuisiner!! Alors on fait au mieux et au final ça rappelle juste un peu la vie étudiante.

 

Nous faisons un arrêt à Kampala, la capitale du pays. Une moitié du groupe va en ville pour flâner et visiter le marché artisanal. L’autre moitié décide d’aller dans un bidon ville, à la rencontre d’une association qui aide les jeunes dans la rue.

Nous reprenons la route pour nous rapprocher de notre objectif. Une journée de repos nous permet de visiter la jolie région autour de Kabale et de faire une excursion sur le lac Bunyoni. Le cadre est magnifique, mais nous ferons une triste visite, celle d’une communauté pygmée (Twas). Les Twas ont été expulsés de leur territoire, la forêt, pour la création de parcs nationaux. Si d’autres tribus ont été indemnisées, les Twas se sont retrouvés sans rien du jour au lendemain. Nous pensions aller à leur rencontre pour discuter de leur culture, leurs traditions préservées ou oubliées et bien entendu participer au financement d’un programme ou d’un autre pour les aider. Mais au final ce sera une expérience un peu déprimante, au milieu d’un peuple qui a été dépossédé de ses terres et de son mode de vie, avec peu de perspectives d’avenir à l’heure actuelle. Nous repartons en barque et nous nous préparons à passer une nuit très courte. Demain, départ matinal pour aller en direction de la triple frontière entre l’Ouganda, le Rwanda et la République Démocratique du Congo.

Nous arrivons au petit matin dans la régions des volcans Virungas et nous commençons un trek au milieu de la forêt. Nous sommes accompagnés d’une guide et de deux rangers. Après plus de 2 heures de marche, nous arrivons en face d’un immense gorille des montagnes, en train de jouer et caliner son petit bébé gorille. Emotions intenses garanties!! On se trouve à moins de 5 mètres de ces géants.

DSCN0875

Car oui, la raison principale de ce voyage en camion, c’est de pouvoir passer une heure avec eux, les gorilles. On ne sera pas déçus du voyage. Comme c’est la saison des pousses de bambous, dont raffolent nos amis, ils sont allés haut dans la forêt pour pouvoir en trouver. On doit donc un peu crapahuter pour les apercevoir, mais on les verra vraiment bien. On a rarement été aussi impressionnés. A un moment, notre guide nous dit de la suivre. Elle ne nous dira pas de nous grouiller pour raison de présence de fourmis atroces. Du coup on avance un peu, puis, comme la moitié du groupe manque à l’appel on reste quelques secondes au milieu d’une fourmilière. Et ces fourmis piquent comme des tarées!!!! Du coup on remonte vite fait avec une autre amie du truck, en secouant nos pieds pour dégager ces fourmis voraces… qui nous auront fait oublier pendant quelques secondes qu’un silverback (le mâle à dos argenté) se trouve à quelques mètres de nous. Du coup, on a été surprises quand il s’est mis à nous charger en tapant sur sa poitrine, en mode vrai gorille. Un ranger nous poussera dans un buisson pour laisser l’animal passer et se marrera bien en voyant nos têtes ahuries. « Il veut s’amuser avec nous on dirait » dira ce cher ranger. N’empêche, c’est pas une expérience donnée à tout le monde… L’heure passera vite, mais nous verrons plein de scènes de vie magiques. Une femelle avec un petit qui essaye d’attraper discrètement le pantalon d’un des rangers, les bébés et les ados qui chahutent dans les buissons en essayant d’imiter les adultes, un vieux mâle en train de siester à l’ombre, le mâle dominant Markus posant au milieu de sa petite famille et bien sur, tout le monde qui se régale avec les pousses de bambou.

 

Malheureusement, nos permis ne nous autorisent à passer qu’une heure avec eux. Nous redescendons avec le sourire aux lèvres et les yeux pétillant de bonheur. Si on nous demande est-ce que le voyage en valait la peine, sans hésiter on répondra oui!!!

Nous passons la frontière pour entrer au Rwanda. Notre budget étant bien entamé, nous ne ferons pas grand chose à Musanze, à part faire un tour au marché animé du matin au soir. Nous ferons aussi un petit tour au musée de la fondation Diane Fossey, qui a médiatisé la situation préoccupante des Gorilles dans les années 70-80.

A Kigali, nous ferons un arrêt obligé au Memorial du Génocide de 1994. Les témoignages sont bouleversants et nous restons toujours abasourdis devant la rapidité et l’horreur des évènements qui aboutiront à la mort de près d’1 million de Tutsis en 100 jours. Le memorial est bien aménagé et permet d’avoir une vision globale de cette période de l’Histoire Rwandaise. L’accent est mis sur l’importance de ne plus diviser la population et, au contraire, de l’unir par tous les moyens possible, y compris la communication et le pardon. Tout de même, quand on sort de là et que l’on aperçoit quelqu’un de plus de 25 ans, on se demande systématiquement quelle est son vécu et quelles sont ses pensées aujourd’hui. Il faudra revenir pour passer plus de temps avec la population… Le Rwanda, tout comme l’Ouganda, nous a charmé.

Nous finissons notre tour du lac Victoria en passant par la Tanzanie, où l’on retrouve avec joie les fameuses frites Mayai (frites avec un oeuf frit). Les soirées sont douces au bord du lac, avec une ambiance de vacances de bord de mer. Le lac Victoria, pour rappel, est le plus grand lac d’Afrique et le deuxième plus grand lac au monde. Rien que ça…

Juste avant de rentrer à Nairobi, nous faisons un arrêt très attendu au fameux parc Masai Mara, le voisin du Serengeti. Et vous savez quoi? Nous ne serons pas déçus. Notre toute dernière chance de voir le dernier des Big Five qui manque au tableau… Nous retrouvons notre guide Lonik, qui nous portera chance, une fois de plus. Après une heure dans le parc, tandis que nous observons un éléphant, il nous dit « je crois qu’un léopard a été aperçu. Vous voulez y aller? ». Quelle question… On a foncé à travers le parc et là, nous voyons notre premier léopard. Trop bieeeeeeen !!!! C’est très rare d’en voir un, ils sont très timides. Du coup il y a une tonne de voitures et on ne voit pas grand chose. Armés de patience, on attend que toutes les voitures partent. Puis on attend que l’animal se montre. Finalement, on a de la chance, juste avant de devoir partir (interdiction de rouler dans le parc après 18h), notre copain se lève et nous montre son beau pelage. On n’en peut plus, on a vu un léopard, on est trop contents!!!!!!!!!!

DSC_0757

DSC_0759

DSC_0762

Le lendemain on refait une sortie qui nous régalera en lions, giraffes, buffles, éléphants et autres guépard. Ah oui, et encore un rhinocéros noir!!!

Après, retour à Nairobi, le temps de dire aurevoir aux copains. Finalement, cet overland truck, c’était super, mais de loin pas aussi reposant qu’on le pensait. Mais il n’y a pas mieux pour voir beaucoup en peu de temps, la preuve. On pensait ne pas avoir fait trop de choses ces 3 dernières semaines, et voilà une journée qu’on est sur cet article. Comme par exemple, on avait oublié qu’on a visité cet atelier de tailleurs de pierre.

Maintenant, on doit reprendre nos sacs sur le dos et continuer nos aventures en solo direction Cape Town en Afrique du Sud!! Thanks guys for the awesome 3 weeks!! We had a lot of fun and definitely a lot of Tusker, Kilimanjaro and Nile!! Enjoy the rest of your great adventure!

img_7977

Marielle & Jérôme

2 réflexions sur “En camion autour du Lac Victoria

  1. D’aventures en aventures ! Toujours en quête de nouvelles émotions, certaines sont impressionnantes à la lecture de ce dernier récit…
    Vous faites un tour du monde intelligent, en n’oubliant pas les travers du tourisme à tout prix.
    Vos récits se succèdent avec autant de bonheur, textes et images qui seront source d’un livre peut être ? Car il faudra bien nous raconter les dessous de votre voyage, avec force détails.
    A bientôt pour le prochain post !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s