Détour vers Iguazu en passant chez les Guaranis

[21.03.2018 – 04.04.2018]

Un bus nous emmène sur la route déjà empruntée il y a quelques jours pour aller à la laguna Tara. Nous allons à peine moins vite qu’avec le 4×4. Ou le veau, comme l’appelait Jérôme. Nous passons la frontière sans problème et nous revoilà en Argentine, tout au nord cette fois. Par la fenêtre, les paysages défilent et se font plus verts. Les forêts de cactus s’ouvrent sur un immense salar d’un blanc immaculé. Trop beau!!! Malheureusement le bus ne s’arrête pas, il faudra attendre la Bolivie et le salar d’uyuni pour pouvoir en profiter un peu plus.

Nous posons nos sacs et la tente à Tilcara, agréable point de base pour découvrir les merveilles géologiques et architecturales de la région. Il y a des montagnes aux 7 ou 14 couleurs dans cette vallée de Humahuaca, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est absolument magnifique! Autant les paysages colorés que les villages animés dans la vallée. Si vous passez par là, la randonnée de la quebrada de las señoritas vaut le détour.

Nous souhaitons nous rendre aux Chutes d’Iguazú, mais avant une petite halte à Cafayate finira de nous faire adorer l’Argentine du nord. D’autres curiosités géologiques nous attendent, dont l’impressionnant anfiteatro. Cafayate ce sera également de belles rencontres, de délicieuses glaces (notamment au vin!) et (du coup), d’excellents vins argentins. La région est particulièrement connue pour son Torrontes et son Malbec. On est tellement bien à Cafayate, qu’on a du mal à se décider à partir. Mais le week-end de Pâques approche et avec lui la fameuse semana Santa. Tous les argentins rentrent chez eux ou partent voyager pour le long week-end. Pour nous, c’est synonyme de bus complets et hébergements hors de prix. On réussit tout de même, après un trajet et des connexions interminables, à rejoindre la ville de Posadas, à la frontière du Paraguay.

Effectivement, nous allons passer les fêtes côté Paraguayen. Pourquoi? Parce qu’aucun des voyageurs rencontrés jusque là n’y a mis les pieds. Alors forcément, ça nous intrigue. Nous sommes un vendredi férié et nous traversons la frontière en à peine 15 minutes. Bienvenue à Encarnacion, au Paraguay!

Nous irons visiter une des plus belles mission jésuite du continent (d’après les gens qui en ont visité plusieurs), celle de Trinidad. En route nous rencontrons une française qui connaît un peu le sujet et nous explique ce que c’est que ces missions jésuites. Et bien il s’avère que c’est passionnant!! Merci à elle d’ailleurs d’avoir joué la guide d’un jour!

Si vous aussi vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à aller jeter un œil sur le site de l’UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/648

Pour les autres, voici juste un extrait: « Outre leur intérêt artistique, ces missions représentent les initiatives sociales et économiques qui ont accompagné la christianisation du bassin du Río de la Plata par la Compagnie de Jésus aux XVIIe et XVIIIe siècles. […] les missionnaires avaient pour objectif de christianiser la population autochtone et de la protéger du système de travail colonial de l’encomienda, un quasi-esclavage. Les habitants étaient donc réunis et engagés à se sédentariser et à se convertir au christianisme mais, contrairement à d’autres missions du Nouveau Monde, ils n’étaient pas forcés de s’européaniser. Beaucoup de traditions autochtones étaient maintenues et encouragées. » Après la visite, nous sommes attirés par une terrasse accueillante. Quelle chance, c’est un restaurant qui sert un plat du jour et on a faim! Belle inspiration pour ce restaurant, tout près des ruines. Une cuisine très raffinée, un accueil très chaleureux, bref un très bon moment. Je repartirai même avec un œuf de Pâques local rempli de cacahuètes sucrées. Dans le bus, un monsieur nous offre plein de fruits de la passion, juste parce qu’on regardait le sac avec curiosité (« mais si ça ressemble à des fruits de la passion! »). Aux arrêts de bus, dans la rue ou dans les bus même, les gens nous parlent, demandent ce qu’on fait là et nous racontent une petite histoire. Si ils se mettent à parler Guarani, on est perdus. Mais que c’est joli leur accent en espagnol! J’adore. On commence à regretter de ne pas rester plus longtemps. Mais l’aventure nous appelle, il est temps de se mettre en mouvement.

Vous vous souvenez quand on avait mis 15 minutes à traverser la frontière? Même que le bus nous avait attendu alors que normalement on est sensés prendre le prochain à chaque poste frontière. Et bien aujourd’hui on mettra plus de 3 heures!! On ne s’y attendait pas, on a raté notre bus et dû reprendre des billets pour aller à Puerto Iguazú. On y arrive crevés mais heureux d’être là. C’est beau, c’est vert, on se sent comme au milieu de la jungle, il fait chaud et le soleil brille toujours. Et demain, nous allons enfin découvrir ces fameuses chutes. Si elles n’étaient pas sur notre planning initial, plus nous avancions dans le voyage, plus on nous en parlait en termes élogieux, plus nous avions envie d’y aller. Pour une fois, nous nous attendons donc à quelque chose de vraiment exceptionnel. La barre est un peu haute non?

Et bien non. Les Chutes d’Iguazú sont véritablement belles à couper le souffle. Impressionnantes, puissantes, élégantes, simplement majestueuses. C’est véritablement impossible de ne pas être subjugué par un tel spectacle de la nature. Outre la garganta d’El Diablo qui nous hypnotisera plus d’une heure, les papillons feront mon bonheur: toutes les couleurs, toutes les tailles, toutes les formes et de partout.

Cette journée magique s’achève et nous devons bien nous rendre à l’évidence: nous ne regrettons aucun choix qui nous aura permis de découvrir l’Argentine du nord, un petit bout de Paraguay et ces chutes spectaculaires. Et demain, c’est parti pour le Brésil. Vous nous suivez toujours??

Marielle & Jérôme

4 réflexions sur “Détour vers Iguazu en passant chez les Guaranis

  1. Oui oui, on vous suit toujours avec passion et envie et le récit imagé de vos aventures est toujours attendu avec impatience. On se régale. Bisous et bonne continuation 😘😻

    J'aime

    1. Merci!! On essaye de mettre les dates pour situer un peu temporellement! On voyage sans ordi ni gros matos, donc on a eu un peu de mal à poster les articles ces derniers mois… mais on se rattrape!! Là on finit gentiment notre périple bolivien 🙂 besitos de la paz!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s