Premiers pas boliviens

[13.04.2018 – 16.04.2018]

Après avoir transité et dormi une nuit dans la ville frontalière de Corumba, nous nous mettons en route vers la Bolivie. Tout se passe bien, un petit bus nous amène à la frontière et là, surprise, il faut faire la file au même endroit pour entrer et sortir du territoire brésilien. Je ne déconne pas, nous mettrons 3 heures pour avoir 25 secondes d’échanges avec notre douanier et notre tampon de sortie. Pourtant, il n’y a pas foule…

Allez, à bientôt le Brésil, la Bolivie nous attend!! Côté bolivien c’est super rapide et nous allons devoir patienter (encore une fois) de longues heures au terminal de bus en attendant notre bus/lit du soir en direction de Santa Cruz. Heureusement, il y a toujours de l’animation dans ces endroits et à manger! Nous testons notre premier repas bolivien, un barbecue au coin de la rue. Trop bon! Et pas cher!

Après une nuit un peu courte, arrivée à 4h30 à Santa Cruz. Il est un peu tôt, on n’est pas bien réveillés et on n’a pas encore d’auberge. On décide de patienter un peu et d’attendre une heure plus décente pour partir à la recherche d’un lit. Pendant ce temps-là, deux français rencontrés la veille débarquent de leur bus et nous racontent un peu leurs aventures boliviennes. En attendant la gare routière s’est ouverte et on peut aller prendre un bus de ville. On se greffe aux deux français qui connaissent bien le coin et nous amènent dans une alojamiento pas chère et bien sympa.

Nous sommes claqués et faisons une grosse sieste après un petit déjeuner copieux au marché. Salades de fruits, café, empanadas, jus… de quoi nous donner la motivation d’aller mettre à jour le blog dans un cyber où il faut s’armer de patience face aux bécanes qui plantent bien comme il faut. Mais au moins, on rattrape un peu notre retard et on se repose bien.

Le lendemain, surprise, voilà Camille et Damien, rencontrés dans le pantanal, qui débarquent à leur tour. Encore un bon petit dej au marché! Oui, vous l’aurez compris, les marchés on adore ça. Et ici, ils sont vraiment super!

Quelques heures de blog et puis il est temps d’aller acheter un billet de bus pour Sucre. On s’y rend en bus de ville, il y en a partout, ça coute 2 bolivianos et c’est bien pratique.

A peine au terminal, nous nous faisons alpaguer par les vendeurs des agences de bus. On n’a plus l’habitude, on doit s’y (re)faire. Du coup on choisit une agence un peu au hasard et quand on a vu l’état des bus un peu plus tard, on s’est posé pas mal de question. Au moins, dans le sens Santa Cruz vers Sucre, on ne fait que monter, je me dis qu’au pire si les freins ne sont pas au top, on y arrivera quand même!

Au final, comme on est à l’arrière du bus, ça secoue bien comme il faut. Mais la fatigue aidant, on dort un peu quand même et quand on ouvre les yeux, changement de décor. On sent qu’on entre doucement dans la Bolivie telle qu’on se l’imagine: des montagnes, un beau ciel bleu, des boliviennes en tenue traditionnelle avec leur bout de chou tenu en écharpe colorée, des micros (minibus) et voitures de partout.

Sur ce, nous partons visiter Sucre et ses environs. Au programme: marché (excellent!!), musée, se perdre dans les rues, pourquoi pas une rando? Je sens qu’on va se plaire ici et qu’on va recharger les batteries pour être au top pour le salar d’uyuni et les Andes! Mais ça, c’est une autre histoire…

Marielle & Jérôme

Une réflexion sur “Premiers pas boliviens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s