Vallée de Markha

07 août 2017

Mais qui est donc Markha? Il s’agit d’une belle rivière qui se jette dans la rivière Zanskar, elle même affluent de l’Indus, un des sept fleuves sacrés de l’Inde. Rien que ça. Et cette Markha coule au fond d’une vallée époustouflante, dans laquelle se trouvent des monastères perchés et des habitations au milieu de véritables oasis. Allez, on continue un peu la minute culture. La région est très aride, mais grâce à un grand réseau de canaux d’irrigation, les habitants de la vallée ont créé des cultures en terrasse de toutes sortes. 

On pensait faire ce trek en 8 jours, depuis Spituk au sud de Leh, jusqu’à Hemis. Finalement on aura mis 6 jours, mais on s’est arrêtés juste avant, à Shang Sumdo. Ici la région est très militarisée et les pistes bitumée ou carrossables gagnent du terrain sur les chemins de randonnée ancestraux, afin notamment de faciliter les déplacements de l’armée. Du coup, on adapte nos plans et nos treks en fonction de l’avancée de ces pistes.

Pour en revenir justement à ce trek, il a fait environ 110km et compte deux grands cols, dont l’un a plus de 5000m! Voilà qui est fait. Une première pour nous deux, trimbaler nos gros sacs à ces altitudes! Sous le regard étonné ou admiratif, en tout cas pas du tout envieux, des autres trekkeurs qui ont opté pour la solution homestay ou portage par poney. 



On en a pris plein les yeux, plein les pattes aussi. On a résisté jusqu’au jour 4 avant d’énumérer tous les plats qu’on aimerait avoir dans nos assiettes:

  • Pizzaaaa
  • Frites belges
  • Burger
  • Fondue, raclette, tartiflette 
  • Goulasch
  • Poulet au vin jaune 
  • Rösti
  • Tout ce qui se mange

Globalement tout s’est bien passé, on a pu se baigner dans les rivières quasi tous les jours, j’ai même réussi à me laver les cheveux 2 fois. Tous ceux qui ont les cheveux longs et connaissent la température de l’eau qui provient des glaciers comprendront qu’il s’agit d’un exploit!

Autre luxe, pendant tout le trek, que ce soit auprès des habitations ou dans les « tea tents », on pouvait faire une pause en buvant un bon thé sucré qui redonne de l’énergie pour affronter la suite. Par exemple, traverser la Markha à pied ou une plaine désertique sans aucun coin d’ombre à midi.

Jérôme, si on devait résumer ce premier trek du tour du monde en 3 mots, tu dirais quoi?

  • Djule*
  • Tea 
  • Waaaaah (comme dans waaaah c’est beau)

*le mot magique en Ladakhi: bonjour, merci, salut, aurevoir

Marielle & Jérôme




3 réflexions sur “Vallée de Markha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s